Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • kiwi
  • Etudiant Erasmus en master I droit économique et social à l'Université d'Uppsala,Suède
  • Etudiant Erasmus en master I droit économique et social à l'Université d'Uppsala,Suède

nada

customisable counter

Archives

31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 20:02

En voilà un titre très ambigu ! Et bien oui... mais c'est ce que je ressens en ce jour, jeudi 31 juillet. Il faut encore rappeler que je m'en vais le jeudi 14 août... Pour les non initiés aux mathématiques ou ceux que ça dépasse complètement- et il y en a- cela fait exactement 15 jours avant mon départ. Alors quoi de mieux que mon blog pour vous dire à quel point c'est assez peu rassurant au final de partir en terre inconnue pour 1 an. Comme vous l'aurez compris, je n'ai pas que de la peine à me détacher, à quitter tout ce petit monde, j'ai aussi cette tres étrange sensation de stress mélée d'appréhension qui vous presse le coeur et le relâche l'instant d'après... Et ça c'est que du bonheur! Je ne sais pas si ça vous l'a déjaàfait avant les partiels : On fear trop d'aller a l'abattoir mais en même temps on est sûr qu'on va assurer. Je peux qualifier ça de : Stress positif.


Pour ce qui est de l'autre coté (le coté obscur du départ), je me pose beaucoup de questions qui ne peuvent rester qu'en suspens jusqu'au jour où je devrais réellement les affronter : Comment vais-je me débrouiller là bas ? Vais-je réussir à bien me faire comprendre ? Quelle Nation vais-je choisir ? (aah encore cette Nation ? Mais qu'est ce au juste ?... Disons simplement que c'est un peu comme les maisons dans Harry Potter - je sens que cette image parle à certain(e)s). Ou encore: N'ai-je rien oublié ? Et bien sûr, est-ce qu'il faut être à poils au sauna ? ^^

 

Pour les lecteurs / lectrices qui se sentent de continuer encore un peu :

Anciennement lorqu'on me demandait des précisions sur mon année en Suède, j'exultais, je pouvais parler des heures sans jamais avoir cette peur au ventre de me dire : Je vais effectivement partir pour UNE année scolaire là bas. Je ne voyais pas tout ce que cela pouvait impliquer. Tout ce qui comptait selon moi était de pouvoir réaliser un rêve de gamin... et effectivement j'étais comme un vrai gamin, je ne pensais pas à toutes les conséquences que cela allait engendrer. Tout compte fait, je pense que je ne préférais pas en voir les conséquences... faire l'autruche ce n'est pas ce qu'il y a de mieux ! Ne faites pas l'autruche mes canards, parce que le jour où il va vraiment falloir sortir de son terrier ça fait mal au cul à la tête. Je ne souhaitais pas voir ce qui allait inévitablement arriver afin de ne pas me gâcher le séjour avant de partir. Le côté obscur doit sortir le plus tard possible... et je n'ai fait que le repousser jusqu'à aujourd'hui !

Je ne dis pas que je suis dans un malheur profond, loin de là, mais plutôt que je commence à faire face aux responsabiltés qui incombent à un grand garçon comme moi qui veux quitter son cocon familial ! ^^

Partir ça consiste en partie à faire des concessions - elles peuvent être triviales comme : se limiter à 20 kg de valise alors qu'on voudrait tout emporter - ou bien se révéler plus importantes : Dire au revoir à ses amis et sa chérie alors qu'on souhaiterait de tout coeur les mettre dans un petite poche de la valise ! Selon moi c'est cette dernière concession qui est la plus dure mentalement. Comment leur dire que c'est simplement un au revoir et pas un adieu ? Rhooo je viens de penser qu'il faudrait que je vous donne mon adresse Skype: kiiiiwiiii (quadruple i à chaque fois)

 

Concernant la joie que j'ai de partir, elle reste et restera toujours intacte. Elle est toujours au même niveau qu'avant, rassurez-vous, je ne vais pas vous faire faux bond ! (vous en seriez trop heureux ^^). La peine que j'ai de partir vient simplement se greffer à cette joie existante.

 

A très bientôt mes canards !

Moi je m'en vais en VRAIES vacances ce samedi en Corrèze !

 

"Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison ? "
 
Joachim du Bellay

 

La chanson de Ridan ici

 


Now playing: Let's Call It Off by Peter Bjorn And John

 

/check


Partager cet article

Repost 0
Published by kiwi
commenter cet article

commentaires

kiwi 02/08/2008 12:00

hey hey Mona!
ça fait plaisir de te voir par ici!Il me semble que tu reviens bientôt en Aveyron... si ce n'est déjà fait.
On se verra tres certainement qu'une seule fois avant que je parte.je ne sais pas encore quand je vais organiser un apéro/repas avec tout le monde, mais ce que je peux garantir c'est que ça se fera entre le samedi 9 aout et le 12 aout.

MamanNelly 02/08/2008 01:37

souvenir, souvenir... la lecture de ce post me ramène un an en arrière, et c'est effectivement à la fois excitant et effrayant de rentrer... et le plus étrange, c'est que je peux quasi t'assurer que tu ressentiras exactement la même chose quand, après un an passé en Suède, tu seras sur le point de revenir au pays